Espace enseignant(e)

École et cinéma


Un parcours pédagogique et artistique qui ouvre les portes du cinéma aux jeunes enfants scolarisés

Le dispositif national École et cinéma a pour but de former l’enfant spectateur par la découverte active de l’art cinématographique.

Celui-ci fait découvrir en salle de cinéma  des films de qualité à de jeunes spectateurs et à leurs enseignants, de la grande section maternelle à la fin du cycle élémentaire.

Il permet de lier le cinéma à l’école  avec deux objectifs :

  • inciter les enfants à prendre le chemin de la salle de cinéma et s’approprier ce lieu de pratique culturelle, de partage, de lien social…
  • initier une réelle approche du cinéma en tant qu’art à découvrir et à aimer…
     

Les films

Destiné au jeune public, le catalogue École et cinéma comporte 84 films ou programmes de films. Ils ont été choisis avec l’exigence de représenter une grande variété de genres, d’époques et de cultures. Les copies cinéma, restituent fidè- lement la qualité et la beauté de l’image et du son. Les copies sont en version originale sous-titrée et disponibles pour les tout-petits en version française.

Les documents d’accompagnement

Chaque film du catalogue École et cinéma est accompagné de documents édités par Les enfants de cinéma. Chaque enseignant inscrit dans le dispositif reçoit un document complet sur le film, un cahier de notes sur..., d’une trentaine de pages, et chaque enfant une grande carte postale, avec des photogrammes et un texte, mémoire affective du film...

Les formations

Pour permettre aux enseignants de mener un parcours pédagogique autour du film avec leurs élèves, les responsables des salles de cinéma et l’Éducation nationale organisent des pré-projections, des journées de formations, des stages etc.

Une mise en œuvre nationale avec...

  • Le ministère de la Culture et de la Communication

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a fait de l’initiation et de la sensibilisation du jeune public au cinéma et à l’audiovisuel l’un des axes prioritaires de sa politique d’intervention culturelle et territoriale. Cette priorité s’est traduite par la mise en œuvre de plusieurs dispositifs scolaires pour le jeune public (École et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens au cinéma) et par un travail hors-temps scolaire important (Passeurs d’Images et le travail de l’AFCAE jeune public).

  • Le ministère de l’Éducation Nationale

La Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco) s’est associée dès l’origine à ce projet et le CANOPÉ finance en partie l’édition.

  • L’association Les enfants de cinéma

Les ministères lui ont confié la mise en œuvre et le développement du dispositif École et cinéma. Elle assure ainsi sa programmation, le calendrier de circulation des copies, la conception et l’édition des documents accompagnant les films, les relations avec les différents partenaires nationaux et départementaux, enfin, le suivi, l’évaluation et la coordination de l’opération.

Une mise en œuvre départementale avec...

  • La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC)

Le conseiller cinéma et audiovisuel est l’interlocuteur privilégié des Enfants de cinéma pour la mise en place, le déroulement et les financements d’École et cinéma. Il est également l’interlocuteur privilégié des coordinateurs Cinéma et Éducation nationale. La DRAC soutient le dispositif, aide à son développement et participe également à la mise en place d’actions de formation.

  • Le coordinateur Cinéma

Responsable d’une salle de cinéma ou d’une association, le coordinateur Cinéma assure la mise en œuvre du dispositif sur son département. Il met en relation les salles avec les écoles concernées, fait circuler les copies et les documents d’accompagnement, favorise le développement de projets avec les enseignants, trouve les moyens financiers com- plémentaires...

Avec ses partenaires locaux, il élabore la programmation départementale à partir du catalogue École et cinéma.

  • Le coordinateur Éducation nationale

L’Inspection académique missionne pour le nombre d’heures nécessaires, une personne de ses services, Inspecteur, conseiller pédagogique ou professeur détaché, pour être l’interlocuteur Éducation nationale privilégié auprès des instances nationales, régionales ou locales engagées dans l’opération. Il travaille en étroite collaboration avec le coordinateur Cinéma.
Il suscite les projets des enseignants, définit les modalités d’inscription des classes et met en œuvre les actions de formation nécessaires dans le cadre du plan de formation continue (PDF). Il accompagne le travail d’évaluation du dispositif.

  • Les salles de cinéma associées

Elles développent un travail de proximité avec les écoles et mettent en œuvre une politique d’animation culturelle. Elles accueillent les enfants dans les meilleures conditions, souvent grâce à l’implication des animateurs jeune public.
 

École et cinéma en quelques chiffres (année scolaire 2015/2016)

  • 24 régions
  • 95 départements
  • 1 279 cinémas participants (dont 46 circuits itinérants associés)
  • 5 103 communes
  • 10 021 écoles
  • 35 356 classe
  • 803 203 élèves
  • 2 018 669 entrées.

 

Plus d’informations sur le site des Enfants de cinéma
www.enfants-de-cinema.com