Les champs * sont obligatoires

Alice

Jan Švankmajer | 1988 | République tchèque

Résumé du film

Alice, petite fille rêveuse d’une dizaine d’années, somnole dans sa chambre. Tout à coup, l’un de ses jouets, un Lapin blanc, empaillé et enfermé dans une cage de verre, se met à bouger ! Alice, incrédule, se frotte les yeux. Mais ce Lapin blanc est bel et bien vivant apparemment. Il extrait d’un tiroir dissimulé dans sa cage une grande paire de ciseaux et, grâce à celle-ci, brise le verre de la cage. Il s’enfuit, suivi par Alice qui, comme lui, pénètre dans le tiroir d’une table posée en plein champ. Un long tunnel de bois et de pierre les entraîne toujours plus loin. Que va découvrir Alice ? Qui est ce Lapin blanc mystérieux et inquiétant qui se sauve à chaque fois qu’Alice l’approche ?

Pourquoi ce film a été choisi

Par Laetitia Scherier, de Benshi

« Je vais vous montrer un film. Un film pour les enfants. Peut-être. Peut-être, si on se fie au titre. Pour cela, il faut fermer les yeux. Sinon vous ne verrez rien du tout... ». Les premières paroles du film nous avertissent que ce qui va suivre relève du domaine du rêve, et qu’il va falloir s’abandonner à l’imaginaire de Švankmajer pour vivre pleinement l’expérience d’Alice.

Son voyage nous est conté par une bouche apparaissant en gros plan à de nombreuses reprises, pour nous livrer principalement les pensées intimes de la petite fille, ce qu’elle se dit « en elle-même ». Perdue dans un monde inconnu, Alice fait preuve de beaucoup de courage. Telle une aventurière, elle devra résoudre des énigmes pour s’adapter à son nouvel environnement. Curieuse - un peu trop ? - et téméraire, elle va vivre des expériences sensitives en tous genres, touchant à tout ce qu’elle voit et goûtant tout ce qu’elle trouve ! Au cours du film, Alice va changer plusieurs fois d’apparence physique, mais son plus grand changement sera psychologique. Tout comme le livre dont il est tiré, le film de Jan Švankmajer traite de l’apprentissage et du passage de l’enfance à l’âge adulte. Le caractère universel du personnage d’Alice permet à chacun de s’identifier à différents niveaux, et à tout âge.

La force du film réside aussi dans sa forme et dans ses qualités techniques. Les différents objets se trouvant dans ce monde étrange aux allures de labyrinthe prennent vie, et participent au récit au même titre qu’Alice. Le réalisateur utilise alors plusieurs techniques : l’animation de marionnettes, le papier découpé, ou encore l’animation en prises de vues réelles aussi appelée pixillation. Le réalisateur parvient à nous plonger dans son univers surréaliste également au travers de l’ambiance sonore très singulière - absence totale de musique, bruitages métalliques, grincements... - qui déstabilise parfois le spectateur.

Alice est un film sur la fragilité de l’enfance face à un monde parfois cruel et agressif. Avec pourtant près de trente adaptations cinématographiques, le conte de Lewis Carroll nous est proposé ici de façon indéniablement inédite !

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Carte postale numérique


Extrait vidéo

Bibliographie

Alice racontée aux petits enfants
Alice racontée aux petits enfants
De Lewis Caroll, illustré par Chiara Carrer, La Joie de Lire, 2006.
Madame le Lapin blanc
Madame le Lapin blanc
De Gilles Bachelet, Seuil jeunesse, 2012.
Alice au pays des merveilles
Alice au pays des merveilles
De Anne Herbauts, Casterman, 2002.
Petite Alice aux pays des merveilles
Petite Alice aux pays des merveilles
De Lewis Caroll, illustré par Emmanuel Polanco, Gallimard Jeunesse, 2013.

Ailleurs

Un merveilleux site indépendant offrant une banque de données complètes sur le livre jeunesse. Une mine d’or pour piocher des idées par âge et par thème.
http://www.ricochet-jeunes.org/