Les champs * sont obligatoires

Jour de fête

Jacques Tati | 1949 | France

Résumé du film

Ça va être la fête au village ! Les forains et leur manège de chevaux de bois arrivent. Mais il faut installer le mât et on fait appel à « Françouè », le facteur dégingandé, qui organise tout à sa façon ! Quelques heures plus tard, la fête bat son plein. Occasion pour François de faire le pitre aux jeux de massacre et de carabine, mais aussi de passer par le bistrot où les forains s’amusent à lui faire boire force verres. Un de ses collègues l’entraîne voir un film sur les facteurs américains. Leurs exploits éblouissent François : le lendemain, sur les (mauvais) conseils des forains, il débute sa « tournée à l’américaine » : pour distribuer le plus de courrier, le mieux et le plus vite possible, il se livre à une série d’actions extravagantes (coller une lettre sur le front d’un homme ou sous la queue d’un cheval !). Il va même jusqu’à se mesurer aux coureurs cyclistes, mais grisé de vitesse, il finit sa course dans la rivière. François se retrouve sur la charrette de la vieille à la chèvre et finalement, pendant qu’il reprend la fourche pour les travaux des champs, c’est un petit garçon, coiffé de sa casquette, qui finira la tournée du facteur.

Pourquoi ce film a été choisi

Par Chloé Vedrenne de Benshi

Jour de fête, premier long métrage de Jacques Tati, est un film burlesque qui transporte le spectateur dans un village du Sud de la France, où le temps semble s’être arrêté. Réalisé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le film surprend par sa force comique et l’innocence qu’il véhicule. Comme dans ses autres films, Jacques Tati y joue le personnage central, celui dont la simple présence entraîne des accidents absurdes et grotesques autour de lui. Il en est souvent victime, mais en bon communicant que se doit d’être un facteur, il partage sa maladresse maladive. Le gag, à peine esquissé ou plus voyant, est en tout cas omniprésent. Le rire naît de la répétition et de l’accumulation des gags, de leur exploitation jusqu’à épuisement de la matière comique, de l’aspect caricatural des personnages, ainsi que des paroles et des bruits qui se confondent dans un même langage. C’est dans la simplicité que Jacques Tati réussit le mieux ces moments de pur amusement, comme le montre cette scène où François, au loin sur son vélo, et un faucheur, au premier plan, sont tour à tour dérangés par le même bourdon, invisible mais bien audible. Jour de fête est un de ces classiques du cinéma qui réunit petits et grands autour d’une joie de vivre teintée de nostalgie.

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Carte postale numérique


Extrait vidéo

Bibliographie

Jacques Tati, le funambule du cinéma
Jacques Tati, le funambule du cinéma
Delphine Bertozzi, Dimitra Nikolopoulou, À dos d’âne, 2013,
A la suite de Méliès et Chaplin, Jacques Tati enchante le cinéma burlesque grâce à ses deux personnages, François le facteur et M. Hulot.
Le Jacquot de Monsieur Hulot
Le Jacquot de Monsieur Hulot
David Merveille, Rouergue, 2006, à partir de 2 ans
L’auteur fait revivre le héros étourdi des films de Jacques Tati dans cet album sans texte.
Monsieur Hulot à la plage
Monsieur Hulot à la plage
David Merveille, Rouergue, 2015, à partir de 6 ans
Le grand rêveur a décidé de lire un journal sur la plage. L’installation ne sera pas toute simple, et voilà qu’un garçon facétieux lui envoie son ballon sur la tête, qu’une mouette lui vole sa chaussure…