Les champs * sont obligatoires

Jardinier qui voulait être roi (Le)

Vlasta Pospíšilová, David Sukup | 2010 | République tchèque

Résumé du film

Le Petit Chapeau à plumes de geai

Un roi a trois fils : l’un, Alphonsafond, passionné de voitures de course, et l’autre, Thomassif, de culture physique. Jean, le benjamin à l’air simplet, est déconsidéré par ses frères et son père. Un jour, le roi demande aux deux aînés de lui rapporter son chapeau à plume de geai, oublié dans des terres lointaines, à l’Auberge de la jeunesse perdue. Le premier qui le lui rapportera sera roi. Alphonsafond et Thomassif échouent dans leur mission.

Jean se met en quête à son tour. À l’Auberge de la jeunesse perdue, il croise le regard pétillant de la jolie fille du propriétaire, renomme l’établissement Auberge de la jeunesse retrouvée, rapporte son chapeau à son père et devient roi.

Le père arpente le monde tandis que Jean devient champion de courses à mobylette puis de voitures. Mais Jean vieillit. Il rentre au château et apprend la mort de son père. Le chapeau à plume de geai sur la tête, il arpente le monde à son tour, épouse la jolie fille de l’auberge dont il a trois garçons... pour lesquels il fait fabriquer... Trois petits chapeaux à plume de geai.

 

La Raison et la chance

Dans un royaume austère et totalitaire, monsieur Chance provoque monsieur Raison : la raison n’est-elle pas inutile pour un gardien de cochons ? Monsieur Raison relève le défi et entre dans la tête de Louison, un jeune gardien de cochons.

Devenu jardinier du roi, Louison croise le regard de la princesse Zaza : c’est le coup de foudre. Il obtient du souverain l’autorisation de la sortir de son mutisme pour l’épouser et devenir roi à son tour. Mais, sur de fausses accusations, le ministre de l’intérieur fait arrêter Louison. Il recourt à la torture pour arracher au jeune homme des aveux qui le conduisent à l’échafaud.

L’intervention de monsieur Chance sauve Louison d’une mort certaine. Le jardinier épouse la belle Zaza et les jeunes dirigent le pays d’une main éclairée. Auprès d’eux, un ex-roi est devenu un joyeux grand-père.

Pourquoi ce film a été choisi

Par Hélène Deschamps de Benshi,

Les deux jeunes réalisateurs de ces deux courts métrages assument pleinement l’héritage de l’animation traditionnelle tchèque, tout en l’intégrant dans un récit à l’écriture moderne, parfois inspirée de Tim Burton.

Le chapeau à plume de geai est un conte philosophique, qui se déroule sur deux générations. La véritable couronne, que le roi cède à son fils, est ce chapeau magique : objet de transmission de la sagesse. Le chapeau sert à « voir ce qu’il y a de l’autre côté », à accepter le temps qui passe et à céder sa place à son tour à sa descendance.
Le traitement esthétique de cette dimension initiatrice du Chapeau à plume de geai est tout à fait intéressant, mêlant des régimes d’images très variés, tels que cartes postales, lettres, images d’archives, bandes d’actualités –parfois retouchées numériquement pour y intégrer un élément de l’histoire-, film à l’intérieur du film, ce qui universalise et actualise le conte, dont le récit, très enlevé, est mené avec un sens de l’ellipse très sophistiqué. Petit ravissement : le roi se projette en super-8 le film de sa vie, où ses souvenirs sont traités comme un cinéma intérieur.

Il faut sûrement être Tchèque pour imaginer l’éducation morale d’un jeune homme, et mettre en scène l’occupation de son cerveau par un autre homme ! C’est en effet ce qui se produit lorsque M. Raison, petit homme gris, employé kafkaïen, pénètre dans son cerveau - véritable salle des machines -, fait la poussière et installe son ordinateur, pour prendre la main sur son destin ! M. Chance, quant à lui, est représenté en baba-cool, (aurait-il un petit air de printemps de Prague ?) arrivant à point pour sauver notre héros. La Raison et la chance évoque en filigrane le passé totalitaire de la Tchécoslovaquie, avec scène de torture, arrestation arbitraire, abus de pouvoir… le tout contrebalancé bien évidemment par une narration totalement désinvolte et un humour et un sens de la dérision dévastateurs !

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Extrait vidéo