Les champs * sont obligatoires

400 Coups (Les)

François Truffaut | 1959 | France

Résumé du film

Écolier parisien indiscipliné, Antoine (12 ans) est souvent puni par le maître. Avec son copain René, il rêve d’une vie indépendante. Il vit dans un appartement exigu et pauvre, avec sa mère, jeune femme coquette qui semble toujours en colère contre lui, et son père, qui préfère blaguer et essaie de maintenir une atmosphère joyeuse à la maison. Mais les parents se disputent souvent.

Pour échapper à une punition, Antoine sèche l’école, avec René ils se promènent dans le Paris de la fin des années 1950, vont au cinéma, Antoine a des émotions fortes dans le Rotor, une attraction de fête foraine. Plus tard, il voit sa mère embrasser un inconnu en pleine rue. Ayant prétendu qu’il avait manqué l’école parce que sa mère était morte, Antoine est giflé devant la classe par son père. Il fugue et connaît plusieurs petites aventures nocturnes.

À son retour, ses parents tentent de rétablir une relation affectueuse. Antoine découvre avec passion les romans de Balzac. Mais à l’école, il est accusé d’avoir triché, il se révolte et fugue à nouveau. Il s’installe chez René, les deux amis s’amusent dans la rue, et, à nouveau, vont au cinéma. Pour financer ses projets d’indépendance, Antoine vole une machine à écrire mais ne parvient pas à la vendre. Il est pris, emmené au commissariat puis au dépôt, avant d’être placé dans un centre pour jeunes délinquants, en Normandie. On apprend que son père n’est pas son vrai père, et que sa mère avait essayé d’avorter. Antoine s’évade et court jusqu’au bord de la mer, d’où il regarde fixement les spectateurs.

Pourquoi ce film a été choisi

Par Nadège Roulet de Benshi,

Ce qui frappe avant tout dans Les Quatre cents coups, c’est la justesse avec laquelle François Truffaut dépeint le passage si délicat de l’enfance à l’adolescence. Avec sa violence contenue, son indifférence désinvolte et sa soif de liberté, il incarne toute la marginalité et la vulnérabilité d’une enfance décrite non pas comme un paradis perdu mais plus comme un moment difficile à passer. Très largement autobiographique, ce film « quasi-documentaire », relève plus du cinéma vérité que de la pure fiction. A travers l’histoire du petit Antoine Doinel, Truffaut dresse le portrait de toute une génération avec une liberté de ton et une tendresse qui ne peut surgir que de l’émotion du souvenir. La qualité de la mise en scène, la sobriété du cadrage et de la lumière et l’absence d’artifice collent parfaitement au réalisme de son sujet et contribuent également à faire de ce film une évocation universelle de l’enfance. Jean-Pierre Léaud, dans lequel François Truffaut se reconnaissait, est lui aussi criant de vérité et de justesse. Épatant par son énergie, son aisance et son authenticité, il fait bien plus qu’incarner le personnage d’Antoine Doinel ; Jean-Pierre Léaud EST Antoine Doinel.
Seul Jean Vigo avant lui et son Zéro de conduite avait su parler de l’enfance avec autant de vérité et de talent. On y retrouve le même goût de liberté et de sincérité. Pas étonnant qu’il ait tant marqué et influencé François Truffaut, souvent considéré comme le « cinéaste de l’enfance ». Les Quatre cents coups est tout simplement un film incontournable, indémodable et fondateur, indispensable pour grandir...

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Extrait vidéo

Bibliographie

Ah! Ernesto
Ah! Ernesto
Marguerite Duras et Katy Couprié, Thierry Magnier, 2013, à partir de 8 ans.
Ernesto rentre à la maison après son premier jour d’école. Il va tout droit vers sa maman et lui déclare : « - Je ne retournerai plus à l’école. »
J’aimerais
J’aimerais
Toon Tellegen et Ingrid Godon, La Joie de lire, 2013.
Un superbe livre, étonnant, aux plus proches du monde intérieur des enfants, de leurs angoisses, de leurs colères et de leurs désirs les plus secrets.

Ailleurs

Un merveilleux site indépendant offrant une banque de données complètes sur le livre jeunesse. Une mine d’or pour piocher des idées par âge et par thème.
http://www.ricochet-jeunes.org/