Les champs * sont obligatoires

Pionniers du cinéma (Les)

Edwin S. Porter, Winsor McCay, Émile Cohl, Segundo de Chomón, Georges Méliès, Gabriel Veyre, Auguste Lumière, Louis Lumière | 1895 | Etats-Unis, France, Espagne

Résumé du film

Pionnier : personne qui se lance la première dans une entreprise.

Le 28 décembre 1895 a lieu la première séance du Cinématographe Lumière. On y découvre un train arrivant en gare, une sortie d’usine, des images de pays lointains. Des vues d’à peine une minute, muettes et en noir et blanc ; le monde projeté sur grand écran. Puis très vite, les films deviennent plus longs, on les accompagne avec de la musique, on y met de la couleur. C’est le temps des départs sur la lune, des dinosaures apprivoisés et des attaques de train par des bandits. Premières fictions, premiers trucages, premiers dessins animés, premiers westerns : Les Pionniers du cinéma ouvrent à tous les possibles. En 13 films, le programme raconte leur histoire, nous emmène à leur rencontre, nous invite à la découverte de ces premières fois.

LE PROGRAMME

Sortie d’usine, Louis Lumière. Muet, noir et blanc, 35 mm, 1895, 39’’ (14m) / Attelage d’un camion, Auguste et Louis Lumière. Muet, noir et blanc, 35 mm, 1896, 41’’ (17m) / Arrivée d’un train en gare de la Ciotat, Louis Lumière. Muet, noir et blanc, 35 mm, 1895, 1’(17m) / Les Pyramides. Inconnu. Muet, noir et blanc, 35 mm, 1908, 58‘’ (15m) / Le Village de Namo, Gabriel Veyre. Muet, noir et blanc, 35 mm, 16m, 1900, 58’’ (16m) / La Petite Fille et son chat, Louis Lumière. Muet, noir et blanc, 35 mm, 1899, 1’(20 m) / Le Déshabillage impossible, Georges Méliès. Avec Georges Méliès. Muet, noir et blanc, 1900, 1’52’’ (38m) / Kiriki, acrobates japonais, Segundo de Chomon. Muet, colorisé, 1907, 2’37’’ / Fantasmagorie, Émile Cohl. Muet, noir et blanc, animation, 35mm, 36m, 1908, 1’17’’ / Sculpteur moderne, Segundo de Chomon. Muet, colorisé, 35mm, 1908, 5’/ Gertie the Dinosaur, Winsor McCay. Muet, noir et blanc, animation, 1914, 15’56’’ / The Great Train Robbery, Edwin S. Porter et Blair Smith. Muet, colorisé, 1903, 11’/ Le Voyage dans la lune, Georges Méliès. Muet, noir et blanc en version colorisée par l’auteur, 1902, 15’39’’ (257,56m).

Pourquoi ce film a été choisi

Par Marie Horrel de Benshi,

C’est aux origines du cinéma que nous ramène ce programme de courts métrages ! Chaque court métrage, film mythique ou moins connu, avec son univers et ses choix de formes, nous rappelle la richesse et l’inventivité du cinéma des premiers temps.
Si les spectateurs découvrent des célèbres vues Lumière comme La sortie de l’usine Lumière, L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat, d’autres minutes Lumière moins connues sont à découvrir dans ce programme, comme La Petite fille et son chat, ou encore les Minutes Lumière que les cinéastes ont ramenées de leurs voyages, comme Le Village de Namo.
C’est avec la première séance du Cinématographe Lumière, le 28 décembre 1895, que les spectateurs du premier dispositif de projection cinématographique découvrent des vues documentaires, images quotidiennes ou de pays lointains. Les films deviennent ensuite plus longs, s’accompagnent de musique, se colorent, glissent vers la fiction. C’est vers d’autres cinéastes et univers que nous mène alors ce programme avec un court de Méliès, les deux films de Pathé, mais aussi L’Attaque du Grand Rapide, le premier western de l’histoire du cinéma.
A mon sens, les deux pépites de ce programme sont les films d’animation de Emile Cohl et Winsor McCay, peut-être moins connus que les premiers courts métrages du programme précédemment cités. Fantasmagorie est le premier dessin animé d’Emile Cohl. Le réalisateur est considéré comme un des pionniers du cinéma d’animation, avec Emile Reynaud, dont certains procédés seront repris plus tard par Norman McLaren. Le côté « marabout-bout de ficelle » du court métrage Fantasmagorie séduira les plus jeunes ! Le petit bonhomme à l’allure de clown dessiné par le réalisateur se déplace, se transforme : d’une bulle, il devient bilboquet pour arriver dans une bouteille, qui se transforme à son tour en fleur qui elle-même devient trompe... Et quand le petit personnage se casse, la main du dessinateur surgit pour le réparer. Il reprend vie, s’envole pour arriver sur le dos d’un cheval, d’où il salue le spectateur.
Gertie raconte comment, lors d’une visite au Musée, Winsor McCay parie qu’il peut animer le squelette d’un dinosaure, à partir de dessins. Il s’agit là d’une mise en abîme du projet du réalisateur qui se met en scène dans son propre rôle ! Le film se distingue des films dits à « trucages » pour donner à voir un dinosaure à la personnalité facétieuse. On peut voir en ce dinosaure un personnage précurseur de l’univers Disney !
Avec ce programme de courts métrages, les spectateurs découvrent différentes formes et univers qui sont encore ceux du cinéma d’aujourd’hui : forme documentaire, film à « truc » - que l’on retrouve dans les films expérimentaux ou les effets spéciaux du cinéma contemporain -, film de genre (ici, le western), animation ou prise de vue réelle. Un programme pour les (futurs) jeunes cinéphiles, à voir et revoir en famille !

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Carte postale numérique


Extrait vidéo

Bibliographie

Georges Méliès, le magicien du cinéma
Georges Méliès, le magicien du cinéma
Zéno Bianu, Julia Perrin, À dos d’âne, 2013, à partir de 8 ans
Quand Georges Méliès, célèbre prestidigitateur, invente le cinéma, c’est tout un monde magique qui surgit…fait de mille et un trucages.