Les champs * sont obligatoires

Aventuriers (Les)

Michaël Dudok de Wit, Youri Norstein, Marie Paccou, Georges Franju, Jacques Rozier | | France

Résumé du film

Le Moine et le Poisson

Dans un monastère cistercien isolé du monde et des hommes, un moine voit sa retraite dérangée par l’apparition d’un petit poisson.

Rentrée des classes

Dans un petit village de Provence, c’est la rentrée des classes. René, qui n’a pas fait ses devoirs de vacances, jette son cartable à la rivière. Mais arrivé devant l’école, il rebrousse chemin et prend finalement celui de la forêt.

Le Hérisson dans le brouillard

Tous les soirs, le hérisson apporte de la confiture de framboise à son ami l’ourson pour compter avec lui les étoiles dans le ciel. Mais ce soir, le brouillard s’est levé et la forêt en est toute transformée.
 

La Première Nuit

À la sortie de l’école, un jeune garçon échappe à la surveillance de son chauffeur pour suivre dans le métro parisien une jeune fille aux cheveux blonds. Un monde entièrement nouveau s’ouvre alors à lui. 

Le Jardin

Au cœur de l’été, dans un jardin verdoyant, un couple attend qu’un poisson, poussant sur un arbre, mûrisse.

Pourquoi ce film a été choisi

Par Olivier Gouéry, coordination École et cinéma de Corrèze (19)

Les Aventuriers est un programme de courts-métrages très sensoriel, où la compréhension de chaque histoire passe principalement par les sens, plutôt que par un scénario. Ici, pas de drame, juste l’évocation d’un moment fantastique, celui d’une rencontre avec l’autre, qui nous bouleverse soudainement. Le programme porte très justement son titre. A partir de ce mot clé, on peut aborder facilement cette notion d’aventure en s’attachant à ce que les personnages ressentent dans ces moments-là.

Le son dans sa globalité, c’est-à-dire la musique bien sûr, mais aussi tous les bruitages associés, contribue beaucoup à l’atmosphère de chaque film et met le spectateur en éveil. Il y a une évidente corrélation entre le rythme des images et celui de la musique. Qu’il y ait très peu de paroles ne veut pas dire que ce sont des films muets, bien au contraire. Les personnages de chaque film vivent une aventure solitaire où la parole est superflue. Où alors la parole devient musique avec un accent méridional (La rentrée des classes) ou une langue étrangère (Le Hérisson).

Les courts-métrages s’enchaînent, et l’on traverse différentes esthétiques visuelles et techniques de réalisation. Ainsi nous passons d’un film d’animation en couleur à un film en prise de vue réelle en noir et blanc. Et puis à nouveau, un film d’animation, mais presque monochrome, fait de matières plutôt que de dessins. De manière assez discrète, des motifs reviennent d’un film à l’autre. Celui du poisson notamment, qui nous guide au fil de l’eau, pour qui veut bien tenter l’aventure, parfois même dans l’imaginaire (Le Jardin). Des plans sont quasiment identiques dans des films différents. Cela peut être un jeu de les retrouver.

Si l’on veut entrer un peu plus dans le langage cinématographique, Les Aventuriers permet de s’intéresser à la notion de valeur de plans, en faisant attention à la place donnée aux personnages dans l’image. L’aventure étant synonyme de découverte de nouveaux espaces, quelques plans isolés illustrent très bien le rapport entre l’humain et son environnement, qu’ils soient en plan très large (Le Moine et le Poisson) ou au contraire en plan très rapproché (Le Hérisson).

Le film de Franju, La première nuit, aurait ma préférence. Pour ce garçon qui désire retrouver une jeune fille blonde dans le métro, l’aventure passe par le rêve. Je trouve très belle la mise en scène pour montrer le passage de la réalité au rêve, en faisant simplement marcher le garçon en sens inverse sur un escalator. C’est une sensation que nous reconnaissons ; celle, dans un rêve, de marcher sans avancer.

Lire la suite

Carte postale numérique


Extrait vidéo

Bibliographie

Yojek, un hérisson dans le brouillard
Yojek, un hérisson dans le brouillard
Youri Norstein, Sergey Kozlov et Franchesca Yarbusova, Portes du monde, 2002, à partir de 5 ans.
L’adaptation du court métrage en un très bel album jeunesse, pour retrouver Yojek, le cheval blanc et le petit ourson.
Ticket ville
Ticket ville
Shin Dong-Jun, Mijade, 2006, à partir de 5 ans.
Shin Dong-ju propose dans cet album de découvrir la ville et en particulier l’univers du métro. Le soir venu dans la ville, tout s’anime, on klaxonne, les voitures bouchonnent… et les tickets aussi rentrent chez eux.
Dans le brouillard de Milan
Dans le brouillard de Milan
Bruno Munari, Les grandes personnes, 2012, à partir de 5 ans.
Entre papier calque et lumière, entre forme et couleur, la graphiste italien nous propose une promenade dans la ville. D’abord le brouillard, dense et épais. On croise des silhouettes, des formes que l’on croit familière.
Les bons d’absence de Monsieur Théodore
Les bons d’absence de Monsieur Théodore
Marie Bouchacourt, Ritagada, 2006, à partir de 5 ans.
On a tous rêvé, lorsqu’il y a bien longtemps, on s’ennuyait en classe, d’avoir en poche un bon d’absence. Un mot d’excuse qui ferait tout passer, qui effacerait tout pour enfin goûter à une école buissonnière fantastique.
Pomelo et la grande aventure
Pomelo et la grande aventure
Ramona Badescu et Benjamin Chaud, Albin Michel jeunesse, 2012, à partir de 5 ans.
Petite boule rose au long nez, Pomelo continue son bonhomme de chemin le long de la vie. Attention, il a décidé de partir « à l’aventure » ! Bien préparé, il pense pouvoir affronter toutes les épreuves...
Bih-Bih et le Bouffron-Gouffron
Bih-Bih et le Bouffron-Gouffron
Claude Ponti, L’École des loisirs, 2009, à partir de 5 ans.
La jeune Bih-Bih est avalée par un affreux monstre. Mais s’il ne s’agissait que d’elle ! Le Bouffron-Gouffron a englouti la terre entière. Bih-Bih et son ami le champignon Filifraiïme vont chercher une solution, et, chemin faisant, parcourir le monde.
L’Arbre merveilleux
L’Arbre merveilleux
Anne Herbauts, Casterman, 2001, à partir de 6 ans.
Monsieur Comme-Toujours mène une vie rangée et ponctuelle. Jusqu’au jour où il voit surgir un petit monstre, le diablotin Garagargouille.

Ailleurs

Un merveilleux site indépendant offrant une banque de données complètes sur le livre jeunesse. Une mine d’or pour piocher des idées par âge et par thème.
http://www.ricochet-jeunes.org/