Les champs * sont obligatoires

Portraits

Johan van der Keuken, Angèle Chiodo, Éléonor Gilbert | 1965, 2012, 2014 | Pays-Bas, France

Résumé du film

Ces trois films sont des portraits, un genre du cinéma documentaire qui fait d’une personne le sujet même du film.

Dans Beppie, Johan van der Keuken s’intéresse à une petite fille de dix ans qui était sa voisine à Amsterdam. Il la filme dans sa vie quotidienne, avec ses amis, à l’école, avec son grand-père… et l’écoute donner son avis sur des sujets variés comme l’argent, la mort, Dieu, la télé. Beppie se confie totalement. Elle est malicieuse et dit tout ce qu’elle pense sans jamais redouter le regard des adultes. Il est vrai qu’elle est bien aidée par le réalisateur, qui l’écoute attentivement et ne la regarde jamais de haut.

La petite fille que l’on rencontre dans Espace doit avoir le même âge que Beppie. Elle est tout aussi espiègle et exprime le même besoin de parler. Elle dessine sa cour de récréation au crayon sur une feuille et commente la répartition des espaces de jeu. Tour à tour animée par un sentiment de révolte, d’agacement ou de dépit, elle nous transmet sa vision du lieu et décrit un monde inégalitaire dans lequel les garçons s’offrent le droit de prendre plus de place que les filles.

Dans La Sole, entre l’eau et le sable, la réalisatrice, aidée de sa grand-mère, mène une enquête ludique sur la sole, un poisson intrigant car il a les deux yeux du même côté… Mais on comprend vite que ce film scientifique est un moyen pour parler d’autres choses comme la vieillesse, ou la tendresse que l’on peut avoir pour sa grand-mère. Pour aborder ces sujets, quoi de plus drôle que de jouer des rôles et d’inventer des mondes ? Car il est souvent plus simple de parler réellement de soi en s’inventant des personnages imaginaires…

Pourquoi ce film a été choisi

Par Marilyne Poux de Benshi

Portraits est un programme de court métrages composé par Les enfants de cinéma et Documentaires sur grand écran pour le dispositif École et cinéma

Un documentaire sur une petite fille qui tente de représenter la répartition des jeux dans sa cour de récréation pour mettre à jour sa pensée, une balade inspirée sur une gamine d’Amsterdam par un cinéaste inventeur de formes, et un film de fin d’études d’une réalisatrice qui a mélangé les registres pour mettre en scène sa grand-mère tout en enquêtant sur la sole. Quelle liberté ! De style, de ton et d’expression ! Ces trois films nous donnent le sentiment réjouissant d’assister à leur création. Car dans les trois, on retrouve une complicité du sujet filmé avec l’auteur. 

A l’origine du court métrage Espace, la petite fille appelée Ni témoignait spontanément à la réalisatrice de son sentiment d’injustice, et a accepté le tournage car elle pouvait se voir dans le retour caméra. Comment expliquer que dans la cour de… Lire plus

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Carte postale numérique


Extrait vidéo

Bibliographie

Selfie. Les différents visages de l’autoportrait
Selfie. Les différents visages de l’autoportrait
Suzie Brooks, Palette, 2017
Le selfie s’est aujourd’hui imposé dans nos vies quotidiennes, mais derrière ce phénomène de mode se cache un véritable exercice virtuose qui a inspiré les plus grands artistes au fil des siècles.
Mona Lisa
Mona Lisa
Géraldine Elschner - Ronan Badel - l’Elan vert (oct 2011) coll. Pont des arts
Angelo, séduit par le regard et le sourire de Mona Lisa vole son portrait au musée du Louvre. Mais une fois installée sur son étagère, la Joconde ne cesse de le regarder.
Les Garçons et les filles
Les Garçons et les filles
Grégoire Solotareff, l’école des loisirs, 2005
Les garçons et les files est une série de portraits où chacun peut retrouver ses défauts, ses qualités et ceux des autres.