Les champs * sont obligatoires

Wallace & Gromit : Les Inventuriers

Nick Park | 1989, 1993, 2013 | Grande-Bretagne

Résumé du film

Morph : Selfie

Morph est un personnage emblématique des Studios Aardman, peu connu en France mais très connu en Angleterre grâce à une série télévisée britannique. Ce film fait partie d’une nouvelle série réalisée dans les années 2010. Contrairement aux autres films du programme, ce court-métrage n’use pas de la parole, seulement d’onomatopées.

Une grande excursion (A Grand Day Out)

C’est le drame, il n’y a plus de fromage. Wallace construit donc une fusée pour aller chercher du fromage sur la lune, qui est faite de fromage, comme chacun sait.

Un mauvais pantalon (The wrong trousers)

Alors que Wallace a des problèmes financiers, il décide de prendre un locataire. Un pingouin taciturne, Feathers MacGraw, se présente et n’a de cesse de remplacer Gromit auprès de Wallace. Il va s’avérer que ce pingouin n’est autre qu’un dangereux malfaiteur.

Pourquoi ce film a été choisi

Par Stéphanie Bousquet, coordinatrice École et cinéma Haute-Garonne,

Faisons connaissance avec les personnages : Wallace est un homme qui aime bien ses petites habitudes (ses chaussons, son journal, ses toasts au fromage) mais c’est aussi un inventeur assez génial. Gromit, son chien, est très fidèle et très intelligent, c’est d’ailleurs souvent lui qui résout les problèmes.

Plusieurs raisons de se réjouir de l’entrée de ces films dans le catalogue. D’abord pour le génie comique profondément ancré dans la culture britannique, l’auto-dérision, l’humour pince sans rire et le décalage toujours très grand entre le postulat de départ, très banal, et les péripéties incroyables que vont vivre les personnages. Ensuite pour le génie artistique: l’animation en volume parfaite (dans ses détails, sa fluidité) et imparfaite ou modeste (les traces de doigts laissées volontairement sur les personnages). Les films empruntent à tous les genres : le film d’aventure, le western, le polar, et multiplient les clins d’œil cinéphiles. Ce sont des films références, tout comme le sont les studios Aardman pour le cinéma d’animation européen et international.

Les succès de ces courts-métrages, dont l’Oscar du meilleur film d’animation pour Un mauvais pantalon, sont la bascule qui va permettre aux Studios de passer au long-métrage (Wallace & Gromit et le lapin Garou, Pirates bons à rien, mauvais en tout, etc). Une évidence de faire rentrer ces films au catalogue École et cinéma.

 

Lire la suite

Carte postale numérique