Les champs * sont obligatoires

Jiburo

Lee Jeong-hyang | 2002 | Corée du Sud

Résumé du film

Une jeune maman, élevant seule son enfant, le confie à sa grand-mère pendant les vacances d’été, le temps pour elle de chercher du travail. Très mécontent de se retrouver dans un village perdu de montagne, l’enfant mène la vie dure à sa grand-mère, une vieille femme au dos voûté, qui se déplace lentement et est muette. Très patiente, la grand-mère fait tout pour faire plaisir à l’enfant, qui se montre ingrat, parfois odieux. Ne pouvant plus se servir de sa console de jeux, aux piles usées, il s’ouvre à la réalité extérieure, fait connaissance avec un garçon voisin, Cheol-yee, dont il aime se moquer, et avec une fillette, Hae-yeon, dont il aimerait devenir l’ami. Progressivement, l’enfant s’attachera à sa grand-mère et, avant de partir, lui témoignera son attachement et son affection

Pourquoi ce film a été choisi

Par Louis-Paul Desanges de Benshi

L’histoire du film est si simple qu’elle peut paraître simpliste : l’opposition entre ville et campagne, entre générations qui n’arrivent pas à communiquer, etc. Pourtant, à force de délicatesse, de silence, et d’une gestion particulièrement fine du temps qui passe, la réalisatrice réussit une prouesse : elle réunit Sang-woo et sa grand-mère par les seuls moyens du cinéma, sans jamais forcer, et surtout sans que ni l’un ni l’autre ne renonce à qui il est fondamentalement. Ainsi, Sang-woo reste un enfant de la ville, et n’abandonne pas sa console : ce n’est pas sur ce plan que la réconciliation opère. C’est plutôt à la naissance d’un sentiment fragile, muet, qu’on assiste. Et aussi, même si le film ne quitte jamais le décor qu’il s’est choisi, il livre aussi un portrait sans concession de la société coréenne d’aujourd’hui, et les ravages d’une croissance économique qui privilégie la quête du bonheur égoïste au détriment des liens familiaux. Mais ce n’est pas le sentiment qui domine : le spectateur termine le film avec la sensation d’avoir assisté à un petit miracle.

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Carte postale numérique


Extrait vidéo

Bibliographie

La Vieille Chéchette
La Vieille Chéchette
Louise Michel et Stéphane Blanquet, Albin Michel jeunesse, 2008, à partir de 5 ans.
La vieille Chéchette est une vieille folle. C’est du moins ce qu’aiment à penser les villageois parce qu’elle vit seule dans les bois, dans la misère.