Les champs * sont obligatoires

Kirikou et la Sorcière

Michel Ocelot | 1998 | France

Résumé du film

Une petite voix sort du ventre d’une jeune femme enceinte :

Mère, enfante-moi !Un enfant qui parle dans le ventre de sa mère s’enfante tout seul, répond la mère. Un tout petit garçon sort alors, coupe son cordon ombilical et déclare : — Je m’appelle Kirikou !

Il va dans l’instant apprendre que Karaba la sorcière a asséché la source et dévoré les hommes du village, dont son propre père. Âgé d’une minute et haut comme trois pommes, Kirikou va bondir pour sauver son oncle, dernier homme valide, des griffes de la sorcière, et faire connaissance avec celle-ci, superbe créature bardée de bijoux, de puissance et de méchanceté. Ensuite, toujours tout petit, tout nu et débordant d’énergie, d’astuce, de générosité, il  sauvera des enfants, bravera les interdits et les maléfices de Karaba, rendra l’eau au village, posera des questions, échappera aux fétiches-esclaves de la sorcière, rencontrera des animaux sauvages dans une nature magnifique, passera par maintes épreuves, avec échecs et succès, parviendra à la Montagne interdite, pour obtenir les secrets que détient son noble grand-père. Il aura la réponse qu’il poursuivait : « Pourquoi la sorcière Karaba est-elle méchante ? » Il repartira vaillamment pour de nouvelles luttes, retournera la situation avec coeur et surprendra  tout le monde.

Michel Ocelot

Pourquoi ce film a été choisi

Par Laetitia Scherier de Benshi,

Kirikou est un être extraordinaire en tous points. Juste après être sorti seul du ventre de sa mère, il court déjà bien plus vite que le commun des mortels. Doté d’une intelligence rare, il incarne le courage et la persévérance. Il est certes petit, mais sa différence par rapport aux autres enfants ne vient pas - uniquement - de là. Plutôt que d’accepter les réponses des villageois fatalistes, il cherche à comprendre l’origine de la tyrannie qui s’est abattue sur eux.

Kirikou et la sorcière est un conte humaniste, mais jamais moralisateur. On échappe à la vision souvent très manichéenne des contes, et ici la frontière entre le bien et le mal n’est pas si simple. C’est en ceci que réside le message fondamental du film : la source de la méchanceté est bien souvent la souffrance, et un retour en arrière est possible. Mais il faut pour cela aller à la rencontre de l’autre et tenter de le comprendre. C’est en surmontant ses préjugés que Kirikou deviendra un homme. Dans ce récit initiatique, une place importante est faite à la superstition et à ses dangers. Kirikou a un esprit indépendant et n’accepte pas ce qu’il ne voit pas. Audacieux, il va même jusqu’à utiliser la crédulité de la sorcière pour lui jouer des tours !

Pour nous livrer cette histoire pleine de charme et surtout d’originalité, Michel Ocelot a tenu à être fidèle à ce continent qu’il aime tant et à le valoriser. On notera par exemple le respect du réalisme de la faune africaine : des pintades, des rats, une huppe, un phacochère, des vipères, ou encore un putois. La flore luxuriante de l’Afrique est également mise en avant grâce à la grande richesse visuelle que nous offrent ces dessins traditionnels, peints sur papier. Les décors, ouvertement inspirés des peintures du Douanier Rousseau et des tapisseries du Moyen-âge, participent au graphisme enchanteur du film. Pour composer la bande originale, Youssou N’Dour n’a utilisé que des instruments traditionnels africains. Sa musique rythme le récit et nous immerge dans cet environnement si particulier.

Kikirou et la sorcière enchantera les petits comme les grands car tout comme le courage, l’amour du cinéma ne se mesure pas à la taille !

Lire la suite
Textes issus de Benshi
Benshi est un site internet de recommandations de films de qualité adaptés aux enfants de 2 à 11 ans. Il encourage leur curiosité et accompagne toute la famille dans une découverte du cinéma adaptée et progressive. Retrouvez la fiche complète du film et bien plus encore sur benshi.fr

Bibliographie

Michel Ocelot, bricoleur de génie du dessin animé
Michel Ocelot, bricoleur de génie du dessin animé
Olivier Demay, Celia Portet, éditions A dos d’âne, 2017
Michel Ocelot est le papa de Kirikou et la Sorcière, le premier film d’animation à concurrencer les studios américains. Quel est son secret de fabrication ?